S'identifier

Pas encore membre de l'annuaire

S'inscrire

Créer votre compte et gérer votre fiche d'association dans l'annuaire

Centre Actif, financeur solidaire pour l’emploi

actualité : Portrait
Lundi 27 Février 2012
-A +A

Ci-dessus : l'équipe salariée de Centre Actif.

Depuis 2003, l’association Centre Actif met son expertise financière et ses financements au service d’initiatives économiques créatrices d’emplois et de  solidarité portées par des  associations, des entreprises solidaires et des  créateurs ou repreneurs de très petites entreprises en leur permettant d’obtenir des apports et des garanties auprès des banques.   Dominique Sacher, président de l’association, nous en explique le fonctionnement.

Des garanties pour un public précaire

« A l’origine de Centre Actif, il y avait d’abord France Active, association fondée en 1988 par Claude Alphandéry. C’est en 2002 que France Active, avec l’appui de l’Etat et du Conseil régional, a impulsé la création de Centre Actif », rappelle Dominique Sacher.

Centre Actif, dans la perspective de son appartenance au réseau de France Active, se porte donc garant sur des prêts au nom de l’Etat, de la Caisse des Dépôts, de l’Europe et du Conseil régional. L’objectif de l’association ? Développer une économie durable et investie dans le territoire, en favorisant l’emploi et/ou la création d’entreprise par des publics habituellement en difficulté vis-à-vis de l’emploi : demandeurs d’emploi de longue durée, femmes, personnes en situation de handicap…

Une expertise financière au service de l’économie sociale et solidaire

Constituée d’experts en finance, l’équipe salariée de Centre Actif, qui s’est constituée depuis l’arrivée en 2008 d’Eric Menin, directeur de l’association, est divisée en deux pôles : le pôle TPE, qui traite les dossiers présentés par les Très Petites Entreprises, et le pôle FINES (Financement des Entreprises Solidaires), qui facilite l’accès des associations au financement bancaire.

Pour répondre aux besoins de ceux qui requièrent leurs services, l’équipe salariée de Centre Actif peut avoir recours à plusieurs outils, comme le FGIF (Fonds de Garantie à l’initiative des Femmes), le FRIS (Fonds régional d’investissement solidaire), le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d’Entreprises), ou le Fonds d’amorçage associatif destiné aux petites associations financièrement fragiles.

Un suivi consciencieux

« Chaque dossier fait l’objet d’une étude approfondie afin que la meilleure solution possible puisse être apportée aux demandeurs », explique Dominique Sacher.

Une fois expertisé par les salariés, chaque projet est ensuite présenté au comité d’engagement, constitué de responsables d’entreprises et d’associations, d’experts comptables et de banquiers. Le comité décide alors de la pertinence  à accompagner financièrement le  projet. Cette appréciation du risque est de  plus en plus appréciée par les banques et autres partenaires financiers. 

Mais cela ne s’arrête pas là : en effet, Centre Actif effectue un suivi de chacune des structures accompagnées, sur la durée du financement de manière à accompagner tout en finançant et à mobiliser notamment d’autres dispositifs.

83% des structures ainsi accompagnées existent encore à 5 ans et  ont su développer, sur leur territoire,  leur  modèle économique et de vrais emplois…

Pour plus d'informations :

share

Dans la même catégorie

Le DLA 28, un dispositif d’accompagnement des associations dans l’Eure-et-Loir

actualité : Portrait
28/04/2014
Dans l’Eure-et-Loir, le DLA est porté par la BGE Loiret. Souresh Cornet, en charge de cette mission, revient pour nous sur les modalités d’accompagnement et sur les particularités du tissu...

Le DLA dans le Loir-et-Cher

actualité : Portrait
26/05/2014
Photo : Anne-Laure BOSEELI, collaboratrice du cabinet Néologis, photographiée lors d'une conférence sur la communication organisée en partenariat avec la ville de Blois. Dans le...