S'identifier

Pas encore membre de l'annuaire

S'inscrire

Créer votre compte et gérer votre fiche d'association dans l'annuaire

Les entreprises de travail temporaire d'insertion

mots clés :
Mardi 30 Juillet 2013
-A +A

Les entreprises d’intérim d’insertion se sont développées dans le cadre réglementaire du travail temporaire, en utilisant les offres d’emploi dans ce secteur pour donner aux personnes rencontrant de grandes difficultés une possibilité de retour vers un emploi « ordinaire ».

Elles peuvent accompagner également la valorisation d’une expérience professionnelle ou l’obtention d’une qualification. La loi de lutte contre les exclusions a réaffirmé la place de ces entreprises, dans le secteur de l’IAE, en les nommant Entreprises de Travail Temporaire d’Insertion (ETTI).

Les entrepreneurs de travail temporaire d’insertion doivent avoir comme activité exclusive l’insertion de personnes sans emploi rencontrant des difficultés sociales et professionnelles particulières.

L’entreprise doit mettre en œuvre un dispositif de suivi et d’accompagnement des personnes en phase avancée de parcours d’insertion, en lien avec les acteurs sociaux locaux et l’ANPE. Elle est donc chargée :

- d’assurer leur suivi et leur accompagnement social et professionnel, tant au cours de leurs missions en entreprises qu’entre les missions ;
- de les aider à trouver un emploi dans les conditions habituelles du marché du travail ou une formation adaptée à leurs compétences ;
- de rechercher et négocier, avec les entreprises utilisatrices, des missions de travail temporaire adaptées à l’objectif d’insertion et au parcours des personnes concernées.

Les outils de suivi et d'accompagnement

Pour mette en œuvre ce suivi et cet accompagnement, l’ETTI dispose de plusieurs outils :

- le bilan de compétence
- la remise à niveau et la formation avant et entre les missions d’intérim effectuées
- l’élaboration d’un projet professionnel
- la mise en contact avec des employeurs
- les aides à la recherche d’emploi
- les actions de soutien psychologique et matériel
- l’accompagnement sur le lieu de travail
- l’orientation vers des organismes sociaux compétents, en ce qui concerne les problèmes de santé, de logement, de garde d’enfants, de surendettement.